Raisonnement numérique - Ne vous laissez pas prendre au piège | EU Training

Raisonnement numérique - Ne vous laissez pas prendre au piège

Raisonnement numérique - Ne vous laissez pas prendre au piège  
 

Récemment, nous avons reçu de nombreuses demandes d’utilisateurs d’Online EU Training pour des conseils d'experts ou une méthodologie sur la manière de résoudre rapidement les différents types de tests, tels que le raisonnement abstrait, numérique ou verbal.
 

Bien que la meilleure façon d'apprendre la méthodologie pour réussir ces tests reste les webinaires de formation en direct, nous allons vous présenter dans ce document la suite de notre série sur la méthodologie des tests de l'UE.

Exemple de raisonnement numérique
 

Quand il s'agit du test de raisonnement numérique, il y a d’innombrables choses auxquelles il faut prêter attention et prendre en considération. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur deux choses :
 

• comment éviter de passer du temps sur le calcul de valeurs que vous n’utiliserez sans doute pas

• comment ne pas tomber dans les pièges tendus par les concepteurs des tests
 

Étudions la question suivante sur la base du tableau ci-dessus.
 

Si le tableau était classé par pourcentage d’augmentation de la consommation par habitant entre 2005 et 2010, quel pays serait au milieu ?

1. Votre première tâche : une interprétation des données

Vous devez tout d’abord dégagez les informations dont vous avez besoin à partir du tableau. Instinctivement, vous pourriez vous dire :

La question est sur les chiffres par habitant, donc de toute évidence nous aurons besoin des chiffres de la population pour 2005 et 2010

Toutefois, si vous relisez la question et les légendes du tableau, vous vous rendrez compte alors que ce n'est pas le cas. Les valeurs de consommation d'électricité données pour les quatre années sont déjà présentées par personne , donc il n'est pas nécessaire d’utiliser les chiffres de la population. Nous pourrions même ne pas en tenir compte, puisque les populations sont fournies uniquement pour 2005.
 

2. Votre deuxième tâche : un rapide calcul

Nous avons maintenant besoin de calculer les augmentations pour les chiffres de consommation par personne entre 2005 et 2010 pour les 5 pays

C'est certainement la bonne voie pour continuer. Mais prenons quelques secondes supplémentaires et voyons si cela est vraiment nécessaire. Rappelez-vous que la question ne porte pas sur les pourcentages d'augmentation exacts, mais seulement sur le pays qui se trouverait au milieu du tableau si les pays étaient classés selon ce critère.

En regardant simplement les chiffres, nous pouvons déterminer, sans calcul, ce qui suit:
 

• La Lettonie sera de toute évidence à la première place, puisque son augmentation est la plus importante par rapport à la valeur de base (0,3 sur 3,1 kWh)

• L'Autriche et la Serbie seront clairement dans les derniers (nous ne pouvons pas connaître l'ordre exact sans une calculatrice, mais nous n'avons pas besoin de cette information) puisque leur augmentation était la plus faible (respectivement 0,1 sur 4 et sur 2,9 kWh)
 

Cela signifie qu’il nous reste la Géorgie et la Norvège à étudier et que nous sommes à la recherche du pays ayant le plus faible pourcentage d’augmentation entre ces deux pays, puisque ce sera celui qui se trouvera au milieu.

Encore une fois, nous pourrions effectuer les calculs exacts et comparer les deux résultats, ou bien nous pourrions réexaminer les chiffres et remarquer, à nouveau, quelque chose d'intéressant.
 

3. Les premières impressions peuvent vous induire en erreur

L'augmentation par personne dans les deux pays était de 0,2 kWh, donc à première vue, il serait très difficile de se décider entre les deux. Mais nous allons nous rendre compte que la plus petite augmentation sera alors celle qui s'est produite sur la base la plus forte. Pourquoi ?
 

Voyons:
 

Les deux sociétés A et B ont augmenté leurs bénéfices de 10 000 euros.

Le bénéfice de la société A est passé de 10 000 EUR à 20 000 EUR.

Le bénéfice de la société B est passé de 100 000 EUR à 110 000 EUR.
 

Exprimé en pourcentage d'augmentation des bénéfices, la société A a clairement mieux réussi car son bénéfice a augmenté de 100% (il a doublé), tandis que celui de la société B n’est parvenu qu’à une faible croissance de 10%.
 

Par analogie, nous pouvons donc conclure que l'augmentation la plus faible en termes de pourcentage a dû se produire en Norvège en vertu du fait que la même augmentation de 0,2 kWh a eu lieu sur la base de 4,9 kWh, par opposition à 3,0 kWh dans le cas de Géorgie.
 

La bonne réponse serait alors la Norvège.
 

4. Conclusions et conseils

• toujours prendre quelques secondes pour déterminer clairement et exactement les parties du tableau que vous aurez absolument besoin d'utiliser ( ce n’est pas parce que la question porte sur les chiffres par habitant que vous devez nécessairement utiliser les chiffres de la population )

• en lien avec ce qui précède, toujours lire les légendes des tableaux ( c'est ainsi que nous avons su que nous possédions déjà les chiffres par personne )

• assurez-vous toujours de ne pas effectuer de calculs superflus ( rappelez-vous comment nous avons exclu l'Autriche, la Serbie et la Lettonie, sans effectuer de calculs exacts )
 

Êtes-vous intéressé à en savoir plus au sujet? Découvrez nous prochains webinaires AD sur le raisonnement numérique (et sur le test de mise en situation)!